mardi 25 février 2014

OIST

Depuis Lundi et jusqu'à vendredi, je fais du Couchsurfing chez Georges, qui vient de Bulgarie et fais des recherches en physique sur le plastique conducteurs à l'Okinawan Institute of Science and Technology (OIST).

L'impressionnant campus de l'OIST est sorti de terre en seulement 5 ans, bénéficiant d'investissements considérables du cabinet du premier ministre. Cette dépense d'argent, et le fait que l'institut ne dépende pas du ministère de l'éducation, est source de controverse. Les membres scientifiques sont à grande majorité d'origine étrangères, environ 700 personnes, alors que le personnel administratif est davantage issu de la communauté locale. Selon son investisseur, l'OIST est un effort pour re-dynamiser Okinawa, région la plus pauvre du Japon, mais il faudra attendre une meilleure visibilité sur la scène académique globale.


video